Vous êtes ici

21/05/2021 Actualités

MAISONS INDIVIDUELLES : MAITRISER L’IMPACT CARBONE DE LA CONSTRUCTION PAR LE BIM

Les maisons individuelles représentent près de la moitié des constructions de logements ; elles n’échapperont pas aux exigences de la RE2020 en matière de transition bas carbone.
Pour elles aussi, l’impact environnemental de la phase de construction devra se conformer à des seuils règlementaires. Pourquoi ne pas utiliser les outils de conception les plus avancés pour intégrer les données CO² ?

La maison individuelle a joué un rôle majeur dans l’accessibilité au logement et dans l’amélioration de la qualité de vie. Indissociablement liée à des modes constructifs performants, cette pratique a permis de loger de nombreux ménages à des coûts maitrisés. 
Par ailleurs, en mobilisant l’énergie d’acteurs locaux, la construction individuelle a contribué efficacement à l’économie des territoires. En outre, les constructeurs ont su tirer parti de l’innovation industrielle. Cette synergie a en effet su rendre les systèmes constructifs toujours plus fiables, en améliorant au passage la performance globale des matériaux.
A cet égard, les règlementations thermiques successives témoignent des constantes évolutions apportées par l’Industrie depuis deux décennies. Cette dynamique a abouti à une performance énergétique sans précédent dont la RT2012 constitue le dernier jalon.

Mais à présent, il ne s’agit plus seulement de limiter, par un surcroit d’isolation ou par la sélection des équipements thermiques, le simple bilan environnemental des usages.
En effet, en matière d’émissions de gaz à effet de serre, une construction, pendant sa phase « chantier », produit un impact à la mesure de ses consommations énergétiques sur une période de cinquante ans. C’est donc une « décarbonation » des modes constructifs et des matériaux qui est visée par la future règlementation environnementale.

Présent dans une maison individuelle sur deux, le principe du vide sanitaire est aujourd’hui incontournable. Assurant le maximum de confort et de salubrité aux logements, cette technique intègre systématiquement des poutrelles et des hourdis isolants.

 

Afin d’accompagner la transition bas carbone des constructions individuelles, ISOBOX-ISOLATION met à disposition des concepteurs la donnée carbone de ses hourdis isolants en PSE. 
Celle-ci est contenue dans les objets BIM téléchargeables via la page : Espace BIM 
Les architectes souhaitant connaitre la « conformité carbone » d’un projet auront probablement besoin d’intégrer certains paramètres environnementaux dans une maquette numérique. A cet effet, ISOBOX-ISOLATION a inclut, dans ses objets BIM, les données requises par la future Règlementation Environnementale des bâtiments (RE2020).

Si, dorénavant, la conception de maisons individuelles doit à la fois intégrer les performances thermiques et les impacts de la construction, le BIM peut constituer un bon moyen de rassembler ces deux niveaux d’information concomitants.
Afin de bien accompagner les prescripteurs dans la transition des bâtiments, ISOBOX-ISOLATION fournit désormais les moyens de concevoir sans décevoir, en procurant des données incontournables pour des logements résolument bas carbone.

 

Catégorie: