Vous êtes ici

13/10/2017 | Solutions

Comment les bâtiments doivent désormais gérer les eaux pluviales ?

Capter les eaux de pluie à la source est une nécessité écologique de tout premier ordre !

Le ruissellement provoqué par l’imperméabilisation des sols met en contact les eaux pluviales avec les polluants atmosphériques et augmente aussi le risque d’inondation. C’est donc un enjeu de santé et de sécurité publique qui se joue et qui doit être traité efficacement par des techniques innovantes.

Ainsi, les toitures végétalisées se sont beaucoup développées, mais leurs capacités de rétention sont limitées et ne permettent généralement  pas de faire face à des pluies décennales. Il faut donc envisager la mobilisation des espaces extérieurs pour réduire, voire supprimer, le rejet d’eau pluviale par la parcelle.

Les parkings extérieurs pour véhicules légers peuvent désormais être constitués de surfaces végétalisées au-dessous desquelles on trouve des parties drainantes assurant l’écoulement vers le réseau. Par ailleurs, les pieds d’immeuble et les espaces de circulations extérieurs peuvent aussi assurer les fonctions de captation et de drainage au moyen de noues paysagères équipées de systèmes drainants.

Des procédés de drainage performants

Ces procédés sont décrits dans le catalogue SOLUTIONS TECHNIQUES POUR TRAVAUX PUBLICS d’ISOBOX Isolation et mettent en œuvre des produits tels que DRAINBOX et REMBLAIBOX70.

La réalisation des espaces végétalisés est soutenu par certains PLU. C’est le cas de Paris qui impose aux constructions une surface végétalisée d’au moins 20 % de la parcelle en pleine terre. En outre, une partie comprise entre 20 et 25 % doit être également végétalisée mais peut être située au sol, tout en comportant une épaisseur de substrat de 0,8 m.

Dès lors, cette partie nécessitera la mise en place d’un système de drainage performant tel que DRAINBOX pour assurer l’écoulement des eaux pluviales vers le réseau.

Catégorie: